Canard mandarin Blanc

  • Description
  • En savoir plus

Aix galericulata

Statut: Domestique

Le Canard mandarin (Aix galericulata) est une espèce de canards appartenant à la famille des anatidés, originaire d'Asie du Sud-Est. Il peut cependant être observé à l'état sauvage en Europe et notamment en France à Nantes par exemple, où quelques individus échappés de captivité se sont acclimatés et s'y reproduisent aujourd'hui régulièrement.
 
Reconnaissable entre tous, le mâle se distingue par la forme et la couleur si particulière de ses ailes. Il perd ce plumage resplendissant après la période de reproduction (vers la fin du printemps), pour prendre une apparence plus proche de la femelle, à tel point qu'il peut être difficile de les différencier.

Il mesure entre 41 et 49 centimètres de long pour une envergure allant de 65 à 75 centimètre. Le mâle pèse dans les 630 grammes et la femelle 570 grammes.

Le canard mandarin est un symbole de la fidélité en Asie (il est parfois offert en cadeau à un couple de jeunes mariés en Chine), car il vit en couple toute sa vie durant. La femelle pond de six à douze œufs par an qu'elle couve pendant environ 28 jours, entre avril et juillet.

Il fréquente toutes sortes d'étendues d'eau, à condition qu'elles soient à proximité d'une forêt assez dense.

Répartition en Europe, où l'espèce est introduite.Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !Nord est de la Chine, Japon, Formose et Corée

Bien que très répandu en Asie du Sud-Est, c'est une espèce menacée suite à la destruction de son habitat naturel, la forêt. En 1980, le Japon a commandé 3 000 couples de canards mandarins aux Pays-Bas pour repeupler son territoire.

En revanche la variété blanche est considérée comme domestique.

Le Canard mandarin bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire[1]. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu.